21/08/2005

Livre...

"Le complexe de Di" de Dai Sijie.
 
Après avoir étudié la psychanalyse pendant dix ans en France, Muo revient dans son pays d’origine, la Chine. Auréolé de son savoir et de sa connaissance de la langue française, il n’en reste pas moins un être pétri de timidité, puceau, dont l’amour unique, l’énigmatique "Volcan de la Vieille Lune", croupit dans les geôles du parti unique. Exerçant son métier de manière frénétique, se délectant des rêves de ses patients comme un gourmet d’une assiette de caviar, Muo décide de tenter de corrompre le juge Di, responsable de l’emprisonnement de sa bien-aimée. Loin de se satisfaire d’un simple bakchich, le juge exige, en échange de sa clémence, une vierge que l’homme de science devra lui servir sur un plateau. Une quête qui mènera ce freudien convaincu aussi loin que le permettra son esprit fantasque.
Après le formidable succès de Balzac et la petite tailleuse chinoise, Dai Sijie est de retour avec un livre atypique mettant en scène un personnage loufoque, attachant, chevalier servant d’une école révolue qui enseigne l’amour total, la galanterie et l’honneur. Penchant sur Muo un regard sans complaisance, il nous conte les efforts désespérés et les aventures farfelues de ce psychiatre décalé, amateur de culture française et de confessions intimes. Le livre vaut alors tout autant pour le destin de son héros, l’humour de situations baroques et insolites, que pour les multiples destins de ceux qui croisent la route de Muo et de son insatiable curiosité. --Hector Chavez

09:45 Écrit par Romain | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.